Marilyn Monroe

La descente aux enfers de Gladys Monroe

Partager

Gladys Pearl Monroe, née en 1902 à Piedras Negras (à cette époque appelé Porfirio Diaz) au Mexique, fût la fille d’Otis et de Della Monroe (lire ici). La famille Monroe n’est pas restée très longtemps au Mexique après la naissance de Gladys. En 1903, on les trouve à Los Angeles, en Californie.

Acte de naissance de Gladys Monroe

Le 17 mai 1917, alors qu’elle n’avait que 14 ans, Gladys, enceinte, fût mariée au géniteur : Jasper Baker, son aîné de 12 ans. Jasper, ne voulant pas de l’enfant opta, pour l’avortement. Mais elle fit en sorte de le garder. Ainsi naquit Robert Baker, dit Jackie, le 10 novembre 1917. En juillet 1919, le couple eu un deuxième enfant : Berneice.
Jasper était alcoolique et violent. Il battait Gladys, trop occupée à traîner dehors… selon ses dires. Le 20 juin 1921, Gladys demanda le divorce pour raison de « cruauté extrême, mauvais traitements, insultes, coups et blessures ». La jeune femme s’installa dans le bungalow de sa mère, Della. Jasper et Gladys se disputèrent la garde des enfants. Lui n’hésitant pas à les prendre pour les installer chez ses parents dans le Kentucky. Elle n’hésitant pas à faire du stop pour les récupérer. En arrivant, elle retrouve son fils à l’hôpital, blessé à cause des coups de son père.

En 1923, coupée de ses enfants, Gladys rencontre Stan Gifford (voir ici), séducteur addict aux drogues dures, employé de la Consolidated Film Laboratories à Hollywood. Il lui permet d’obtenir d’un emploi de monteuse dans l’atelier dirigé par Grace MacKee, femme qui deviendra très importante dans la vie de Norma Jeane (elle naîtra le 1e juin 1926). Amoureuse du volage Stan Gifford, Gladys ne pu que constater l’absence de volonté de s’engager chez lui. Elle chercha une autre compagnie, et rencontra Edward Morteson. Qu’elle épousa le 11 octobre 1924. Un homme trop ennuyeux à ses yeux. Elle le quitte en… février 1925 pour Stan Gifford, son amour. Quelques mois, plus tard, Gladys tombe enceinte (de Norma Jeane). Elle espère épouser Gifford. Il refuse.

« Ma mère a dû être blessée profondément. Je crois qu’elle ne s’en est jamais remise. Quand un homme quitte une femme qui lui annonce qu’elle est enceinte, la douleur doit être très profonde. » Marilyn Monroe

En 1933, Tilford Marion, le grand-père maternel de Gladys se suicide. Le 16 août son fils Robert – qui vit avec son père – meurt à l’âge de 15 ans dans d’horribles souffrances (tuberculeuse osseuse). Jasper avait fait sortir Robert de l’hôpital contre l’avis des médecins. Gladys sombre dans la dépression, se sentant coupable de cette mort. Les troubles mentaux qui l’accompagneront par la suite se sont probablement révélés à ce moment.

Gladys se met en tête d’offrir une maison à Norma Jeane, et de récupérer son autre fille, Berneice. Elle se mit à travailler jouer et nuit à la RKO pour avoir l’argent qui lui permettrait de créer ce foyer. Elle ne dormait plus, ne mangeait plus. Gladys acheta bien une maison en 1934, au 6812 Arbol Drive à Hollywood, ce qui était au dessus de ses moyens et y installa Norma Jeane âgé de 8 ans. Rapidement, pour des raisons économiques, elle loua le deuxième étage à un coupe d’Anglais, Murray et Darryl Kinnell.

En décembre 1934, Norma Jeane, âgée de 8 ans, fut sexuellement agressée par Murray Kinnell. Ce qu’elle dit alors à Gladys. Mais sa mère ne l’a cru pas sur le moment. Un traumatisme qui provoqua le bégaiement dont se mit à souffrir Norma Jean. Un événement qui fit basculer Gladys dans la folie. Un jour de crise, toujours en décembre, où elle hurlait et riait, elle fût conduite à l’hôpital psychiatrique de Norwalk.

Le 15 janvier 1935, Gladys fût officiellement déclarée incapable. Son amie Grace Mac Kee devint tutrice de Norma Jeane, et elle reçut l’entière jouissance des biens de Gladys. La maison fût vendue pour payer les dettes de Gladys, son piano fût confié à Ana Lower, la tante de Grace, qui à sa mort le restituera à Norma Jeane (lire ici).

Le 17 août, Grace épousa « Doc » Goddard. Extrêmement pauvre, le couple ne pouvait avoir à sa charge Norma Jeane. Elle fût donc placée le 13 septembre 1935 à l’orphelinat de Los Angeles. Devant la porte, la petite fille de 9 ans cria :

« Je ne suis pas orpheline ! J’ai une mère ! Ma mère n’est pas morte, c’est une erreur. Je ne veux pas y aller ! »

Enregistré sous le nom de Norma Jeane Baker (nom qu’elle portera durant toute sa scolarité), elle devint le numéro 3463 à l’orphelinat.

Tags
Voir plus

Articles liés

Laissez un commentaire

http-www-lizakeen-com
Close

Bloqueur détecté

Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur