Life StyleMarilyn Monroe

Marilyn Monroe avait déjà « balancé son porc »

Partager

Le hashtag #BalanceTonPorc est la déclinaison française de #MyHarveyWeinstein ou #MeToo suite aux révélations concernant l’ancien producteur de cinéma américain. Un moyen pour dénoncer des prédateurs sexuels. Ce scandale mondial a libéré une parole.

Ce que Marilyn Monroe avait fait il y a bien longtemps en relatant une expérience datant de 1948, elle avait alors tout juste 22 ans. Le « Porc » : Harry Cohn, patron de la Columbia, connu pour « son goût immodéré pour les actrices ». Comme Rita Hayworth, Marilyn Monroe raconta l’expérience qui lui valut une fin de contrat à la Columbia :

« Bonjour Miss Monroe, dit Harry Cohn avant de s’approcher et de mettre sa main sur le bras de la toute jeune actrice. Venez dans mon bureau, nous allons bavarder. Qu’attendez-vous ? Etes-vous stupide ? Je suis le patron ici. »

« Pivotez », lui demanda le producteur, une fois dans le bureau. Elle s’exécuta comme un modèle. « Vous êtes bien faite » commenta-t-il. « Merci » répondit la jeune Marilyn. « Allez-y, asseyez-vous, je vais vous montrer quelque chose », ajouta Cohn.

C’est une grande photo de son magnifique yacht que le producteur sortit. « Je vous invite » lança Cohn à la jeune femme en posant sa main sur sa nuque. Malicieuse, Marylin répondit qu’elle n’avait jamais assisté à une réception à bord d’un yacht. « Qui parle de réception ? » s’agaça le producteur à l’œil noir. « Je serai ravie de me joindre à votre femme et vous-même sur votre yacht Monsieur Cohn » lança alors Marilyn Monroe. « Que vient faire ma femme là-dedans ? Nous serons seuls vous et moi, accompagnés de marins d’élite. Nous appareillerons dans une heure pour une croisière nocturne. »

Une proposition qui ne fit pas mouche. « Qu’est-ce que c’est que cette attitude ? Pourquoi restez vous là à me regarder fixement comme si je vous avais insultée ? » s’agaça Harry Cohn avant de l’enlacer. « Je me vois dans l’obligation de refuser » lui fit savoir Marilyn Monroe.

En prenant la porte, l’actrice entendit le producteur de la Columbia l’insulter et lui lancer : « Qu’est-ce qui vous fait croire que vous êtes spéciale ? »

L’avenir montrera que Marilyn Monroe était bien spéciale. Au point de devenir une icone.

Tags

Articles liés

Laissez un commentaire

http-www-lizakeen-com
Fermer

Bloqueur détecté

Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur