HumeursRassembler ce qui est éparsTendances

Savez-vous ce qui donne du sens à la vie ?

Partager

Si la « société des connectés » a tendance à gonfler les ego, elle génère des frustrations. En 2019, l’agence We Are Social & Hootsuite estimait à 4,2 milliards le nombre d’internautes. Parmi eux, 3,4 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux dont 3,2 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux sur smartphone. Autant dire que le monde foisonne à vitesse grand V d’images et commentaires qui placent chacun devant les vies et opinions de ses congénères. Forcément, voir le meilleur (potentiellement mis en scène) chez les autres, cela peut réchauffer les cœurs. Mais cela peut également provoquer des envies. Des envies de luxe, de voyage, de reconnaissance, de beauté, de sentiment amoureux, de pouvoir, d’agent, etc. « Parce que je le vaux bien »… comme le dit le slogan enraciné de L’Oréal. Et si je le vaux bien mais je ne l’ai pas, je suis frustré… parce que je pense le mériter. La faute à qui si je ne l’ai pas ? Plus l’ego est grand, plus la raison est extérieure à soi. Alors le réflexe peut être de mettre la responsabilité sur un bouc-émissaire qui peut prendre différentes formes : le politique, l’étranger, l’Europe, etc.

La montée des frustrations née d’une hausse de l’exhibition, des étalages ostentatoires, peut en partie expliquer certaines tendances, certains mouvements comme les « gilets jaunes ». Les participants (qui se sentent empêchés) ont un point en commun : être en colère. Chacun parle au nom du peuple à partir de son point de vue, voire celui de son cercle affinitaire, en le considérant comme majoritaire. Ce qui se comprend puisqu’on est souvent entouré de proches, au sens large du terme, et que si on est connecté on est bercé par des algorithmes affinitaires qui confortent ce sentiment.

La frustration réveille des émotions telles que l’impatience, la colère ou la tristesse. Elle peut aussi générer un sentiment de déclassement. Ou encore une impression de vide existentiel. Alors la dépression n’est pas forcément loin. Car chacun a besoin d’une mission de vie unique et singulière qui comble l’exigence existentielle et spirituelle.

Qu’est-ce qui donne un sens à la vie ?

La quête de pouvoir, d’argent, de puissance, de plaisir, d’un statut ? Construire une famille, créer une oeuvre, lutter pour une cause ? Tournons-nous vers le neurologue Viktor Frankl (1905-1997). Ce qui donne du sens à la vie :

  • Une relation de qualité avec les autres (en amour, en amitié, en société, au travail)
  • Transmettre, donner, apporter
  • Être utile, donc appartenir à
  • La signifiance : avoir le sentiment que ce qu’on fait, ce qu’on dit, compte
  • La générativité : son influence sur la génération qui suit, la trace laissée dans l’avenir
  • Avoir des objectifs, une direction

« Le vide existentiel peut prendre plusieurs aspects. La recherche d’un sens à la vie est parfois remplacée par la recherche du pouvoir, incluant sa forme la plus primitive, soit le désir de gagner toujours plus d’argent. Dans d’autres cas, c’est la recherche du plaisir qui y est substituée. C’est pourquoi la personne qui souffre de frustration existentielle essaie parfois de compenser le vide qu’elle éprouve en recherchant les plaisirs sexuels. »
Viktor Frankl

En manque de sens (de vie), il est possible trouver refuge dans l’amour. Mais aussi dans l’art ou l’humour (en modifiant la perception des choses afin de l’accepter un peu).

Et si la majorité des Homo Sapiens va plus chercher à se distraire lors de son temps (totalement) libre qu’à réfléchir sur le sens de la vie, du monde ou de l’univers, sa quête est latente, son désir ardent.

« Demain, la réussite des marques CPG (biens de grande consommation) passera plus par les valeurs qu’elles véhiculent que par les produits qu’elles vendent. La quête de sens est le nouveau défi des marketeurs, explique Raphaëlle Guuinic, Head of Industry, CPG, Google France. En combinant marketing et data science, vous donnerez un supplément de sens à vos actions. Un sens qui vous différencie et que vos clients réclament. » Si Google le conseille aux entreprises, imaginez…

Tags

Articles liés

Laissez un commentaire

http-www-lizakeen-com
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Bloqueur détecté

Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur