Coup d'oeilLife Style

Alexander, “l’homme qui sait”

Le mentaliste des années 20

Partager

En voilà des affiches intrigantes… un homme enturbanné nommé Alexander “qui sait”. A en devenir riche.

Claude Alexander Conlin  (1880-1954) pourrait devenir le héros d’une série. Personnage trouble, cet américain a connu une vie faite de mystère. On lui prête entre 7 et 14 mariages (potentiellement à la fois), quatre meurtres, et un peu de prison (pour avoir tenté d’extorquer 50 000 $ au pétrolier milliardaire G. Allan Hancock). Il fût un grand manipulateur.

Alexander a commencé sa carrière en 1902 en présentant des tours de magie, d’escapologie , ou encore de lévitation. Une nuit de 1906, une tempête de neige empêche l’arrivée de son matériel. Un assistant lui propose de faire le show avec quelques expériences “mentales”. Le succès est au rendez-vous, c’est le tournant de sa carrière. Il répondra aux questions du public sur leur vie.

AlexanderEntre 1915 et 1924, l’illusionniste devenu “mentaliste” ou médium devient très populaire et très bien payé. Et même le mieux payé (à en devenir millionnaire). En marge de la scène, il offre ses services monnayés en privé. Il écrit aussi. En 1921 , il publie “The Dr. Q. Book”, où il expose… les techniques frauduleuses utilisées par les médiums pour tromper leurs clients. Il propose également des ouvrages sur la psychologie.

A l’âge de 47 ans, en 1927, Alexander quitte la scène. Mais reste  dans les cercles californiens fréquentés par des personnalités célèbres du show-biz, dont certains sont des amis proches.

Il est mort en 1954 à l’âge de 74 ans en raison de complications dues à une opération pour un ulcère.

Tags

Laissez un commentaire

http-www-lizakeen-com
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité