Tendances

    Elisabeth Azoulay : « Derrière la beauté il y a toujours deux idées : la séduction et la reproduction »

    Qu’est-ce que la beauté ? Charme, éclat, esthétique, grâce, harmonie, magnificence ? L’anthropologue Elisabeth Azoulay…
    Rassembler ce qui est épars

    Le sens de l’eau

    L’eau, c’est la vie. Cet élément (parmi 118 dans notre corps), que nous croyons en…
    Rassembler ce qui est épars

    Par la considération de la mort il est possible d’éprouver la vie

    Débutons par du Boris Vian : « La mort n’a rien de tragique. Dans cent ans,…
    Rassembler ce qui est épars

    Traiter de chien ou de porc, les expressions d’une petite défaite

    Porc, morue, thon, blaireau, chacal, pigeon, bécasse, hyène. Des insultes ? Oui, mais non, ce…
    Au cœur de tout

    Une histoire de co errance du clitoris et du prépuce

    Orientons notre miroir du réel chez un lointain voisin sans l’identifier car l’objectif n’est ni…
    Au cœur de tout

    Tout un symbole

    « Ceci n’est pas une pipe. » René Magritte n’a pas menti. Tentez de la fumer et…
    Talents

    Le fond de « l’œil du Paon »

    Pour éviter les clusters, et permettre enfin le mode présentiel, les musées veillent à l’optimisation…
    Rassembler ce qui est épars

    Que le monde d’après Soi(t)

    Monde d’après, monde d’après, monde d’après… le concept d’un nouveau monde transmuté s’est répandu aussi…
    Rassembler ce qui est épars

    (re)Faire le pas

    Comme vous le savez, le web magazine Lizakeen souhaite provoquer la réflexion sur des sujets…
      Tendances

      Elisabeth Azoulay : « Derrière la beauté il y a toujours deux idées : la séduction et la reproduction »

      Qu’est-ce que la beauté ? Charme, éclat, esthétique, grâce, harmonie, magnificence ? L’anthropologue Elisabeth Azoulay – qui a produit avec…
      Rassembler ce qui est épars

      Le sens de l’eau

      L’eau, c’est la vie. Cet élément (parmi 118 dans notre corps), que nous croyons en général bien connaitre, nous fait…
      Rassembler ce qui est épars

      Par la considération de la mort il est possible d’éprouver la vie

      Débutons par du Boris Vian : « La mort n’a rien de tragique. Dans cent ans, chacun de nous n’y pensera…
      Bouton retour en haut de la page
      Fermer
      Fermer

      Adblock détecté

      S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité