GnosisRassembler ce qui est épars

Une création continue d’imprévisible nouveauté

Partager

Un ou des Univers où tout est instantané. Un temps qui n’est pas linéaire mais dans lequel tout est simultané, des niveaux imbriqués et des effets en cascade, un enchevêtrement qu’on ne peut expliquer, une flèche du temps sans pertinence, la causalité remplacée par des probabilités, un monde indéterminé par essence… La physique quantique, comme la relativité, remettent en cause nos logiques établies. Avons-nous seulement réalisé l’importance de ces découvertes scientifiques dans nos approches du monde, de la vie ? La question mérite d’être posée puisqu’elle est essentielle.

Il n’y a pas de temps physique car chaque objet a son temps propre. Il n’y a pas un gigantesque tic-tac. Depuis plus d’un siècle, on sait que temps et espace ne peuvent être appréhendés indépendamment. En fait, tout ne serait que corrélations qui ne dépendent ni du temps ni de l’espace. Tout n’est qu’un réseau immense et désordonné d’événements quantiques. Tout n’est qu’une création continue d’imprévisible nouveauté. Les particules atomiques n’ont pas de trajectoire déterminée.

La physique quantique nous apprend que l’aléatoire est fondamental. Il n’y a que des probabilités, pas de causalité. Les notions d’espace et de temps se sont fondues dans un espace-temps relatif à chacun. L’observateur n’est pas dissociable de l’objet qu’il observe.

Comme le dit Morvan Salez, docteur en astrophysique et techniques spatiales, “il n’y a pas de certitudes nous échappant pour cause de complexité, mais bel et bien une indétermination, un flou intrinsèque à la nature intime du monde.”

L’Homo Sapiens est face à une double vérité… alors que rien n’est certain. Un pensée objective associée à une pensée sociale (lire ici) qu’on nommera “vérité relative et conventionnelle”. Cette vérité est adaptée à un monde intelligible (lire ici).

L’autre vérité est elle “absolue” et loin d’un ego illusoire qui pousse à l’acrasie (agir à l’encontre de son meilleur jugement, ce qu’on vérifie dans le traitement fait à la planète par l’espèce humaine). Dans cette vérité “absolue” et inexprimable, tout est impermanent et n’existe qu’en interdépendance (voir ici). L’observation et l’intention créent la matière comme le prouvent les expériences de physique quantique. Bienvenue dans le domaine des possibles. Toutes les portes y mènent.

Tags

Articles liés

Laissez un commentaire

http-www-lizakeen-com
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité